Nos Eglises

+ Eglise Saint Martin rue de l’église 60110 Amblainvilleeglise_amblainville
L’Église Saint-Martin d’Amblainville est une église catholique paroissiale située à Amblainville, commune de l’Oise. Sa fondation, de date incertaine, pourrait remonter au xie siècle. Le chœur et le transept sont remplacés par une construction gothique au xiiie siècle, et un agrandissement et des modifications sont entrepris durant le xvie siècle. L’église fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 février 1982.

+ Eglise Saint Leger place Antoine Croizat 60570 Andeville
800px-eglise_andeville

Classée en partie monument historique, fondée par Claude de Montmorency et sa femme Anne d’Aumont, elle fut construite à partir de 1538. Elle possède un chœur polygone de 1547 à fenêtres géminées de style ogival tertiaire ayant leur tête prohibée, agrandie au début du xixe siècle : partie en brique.Dans l’église, on trouve deux pierres gravées relatant la fondation de l’église. Ces pierres figurent à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, ainsi qu’une toile de l’école espagnole du xviie siècle représentant saint Charles Borromée parcourant les rues de Milan, ainsi qu’un cadre en bois sculpté et doré du xviiie siècle

+ Eglise Sainte Honorine rue du château 60110 Corbeil Cerfcorbeilcerfeglise1-60
Classée à l’Inventaire des Monuments historiques depuis 1966, sa construction remonte au XIIIème siècle. Mais les fenêtres de l’édifice, aux meneaux tourmentés, témoignent d’une reconstruction postérieure, à la fin du XVème siècle. De cette époque date également le porche, couvert et ouvert sur ses trois cotés, qui s’avance vers la chaussée sur la façade sud de l’église.
Sous cet abri voûté, quatre chapiteaux supportent chacun un arc. Ces arêtes se croisent en une clé de voûte sculptée. A la droite du portail, une statue en pierre est abritée à l’intérieur d’une niche ouverte dans le mur de la façade. Un Christ assis, pieds et poings liés. Des traces de polychromie sont visibles, celles notamment du sang s’écoulant de la blessure au niveau du cœur.

+ Eglise La Sainte Trinité rue Talon 60119 Hénonvillebnjphz4glfjxsgzozjjo63weocg
EGLISE de la Sainte Trinité, précédemment Saint Sauveur, édifice des XIIème, XIVème et XVIème siècles. Elle se compose d’une Nef avec un seul bas-côté, un transept, un chœur et deux chapelles qui forment un grand rectangle dont les voûtes ont été refaites au XVIème. Elle contient un mobilier intéressant: une chaire du XVIIIème sur roulettes, un orgue à rouleau d’époque Restauration et un ensemble de tableaux XVIIème et XIXème. Des fragments de vitraux de 1554 (fenêtres nord et est) et une cloche en bronze de 1758, fondue par J.Petit-pas sont inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1912.

A l’extérieur, on peut voir au-dessus de la porte latérale deux cadrans solaires datés de 1704, un troisième vraisemblablement plus ancien sur le contrefort de gauche. Plus loin en allant vers la poste, un compagnon tailleur de pierre à gravé sa marque.

+ Eglise Saint Martin rue de l’église 60173 Ivry Le Temple1_384_268_100
L’église Saint-Martin a été bâtie à l’époque romane mais elle a été modifiée par la suite notamment aux XIIIème, XVIIème et XVIIIème siècles.

+ Eglise Sainte Marguerite place de l’église 60110 Lormaisonlormaison-eglise-01
Eglise Sainte-Marguerite datant du XVe, XVIe (chœur) et XVIIIe siècle dont les contreforts portent des niches.

+ Eglise Saint Lucien rue des Martyrs 60110 Mérueglise_st_lucien_meru1
L’église Saint-Lucien : est un mélange d’architecture romane et gothique, cet édifice date du XIIe siècle et reconstruite au XVIe siècle et partiellement XVIIe siècle. Une partie de son mobilier est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques : des bas-reliefs, le dossier du Banc d’œuvre, ainsi que plusieurs statues.

+ Eglise l’Assomption de Notre Dame rue de l’église 60570 Mortefontaine-en-Thelle

123209

+ Eglise de la Nativité de Notre Dame  rue de l’église 60175 Villeneuve Les SablonsMy beautiful picture
EGLISE NOTRE-DAME : Datant du XIIème et XIIIème siècle, l’église NOTRE-DAME fut construite en même temps que le village qui fut bâti à partir de 1195, date de la charte fondatrice. elle est en forme de croix, a un portail en ogive romane, orné de plusieurs moulures cylindriques et d’un cordon de fleurs et de colonnettes; avec une ancienne porte Renaissance (murée) qui reste visible, le transept sud ne serait que du XIVè. Son plan en croix latine comprend une nef, large de sept mètres et couverte par une voûte en plâtre à cinq travées, un chœur à deux travées de près de six mètres de large, un transept à deux bras symétriques. Le chœur et les bras du transept sont voûtés sur croisée d’ogives. Cette partie de l’édifice, éclairée par sept fenêtres ornées sur la façade de colonnettes latérales, est une construction élégante.
Le chœur présente une grande arcade circulaire bouchée à colonnettes. Le sanctuaire est garni de panneaux dorés ainsi que l’autel. Le clocher central est couvert en ardoises. Le cimetière, fermé par des murs et des bornes en grès, entoure l’église.
A l’intérieur, on retrouve un « Vierge à l’Enfant », statue en pierre de fin XVème, un retable en pierre représentant la Nativité, trois pieds d’autel en pierre, des fonts Baptismaux… inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques entre 1908 et 1913.

paroisse-de-meru-jpg

————–
accueil