Aller au contenu principal

-Homélie du Pape pour les 50 ans du renouveau charismatique catholique

Les 50 ans du Renouveau charismatique catholique. Un courant de grâce de l’Esprit! Et pourquoi un courant de grâce? Parce qu’il n’a ni fondateur, ni statuts, ni organes de gouvernement. Dans ce courant sont évidemment nées de multiples expressions qui, certes, sont des œuvres humaines inspirées par l’Esprit, à travers divers charismes, et toutes au service de l’Eglise. Mais on ne peut pas dresser de digue contre le courant, ni enfermer l’Esprit Saint dans une cage!

50 ans est un moment de la vie adapté pour s’arrêter et réfléchir. C’est le moment de la réflexion: la moitié de la vie. Et je vous dirais même: c’est le moment pour aller de l’avant avec plus de force, en laissant derrière nous la poussière du temps que nous avons laissé s’accumuler, en remerciant pour ce que nous avons reçu et en affrontant la nouveauté avec confiance dans l’action de l’Esprit Saint!

La Pentecôte fait naître l’Eglise. L’Esprit Saint, la promesse du Père annoncée par Jésus Christ, est Celui qui fait l’Eglise: l’épouse de l’Apocalypse, une unique épouse! Le pasteur Traettino l’a dit: le Seigneur a une épouse!

Le don le plus précieux que nous avons tous reçu est le baptême. Et à présent, l’Esprit nous conduit sur le chemin de conversion qui traverse tout le monde chrétien et qui est une raison de plus pour que le Renouveau charismatique catholique soit un lieu privilégié pour parcourir la voie vers l’unité!

Ce courant de grâce est pour toute l’Eglise, pas seulement pour certains, et aucun d’entre nous n’est le «maître» et tous les autres les serviteurs. Non. Nous sommes tous les serviteurs de ce courant de grâce.

Avec cette expérience, vous rappelez constamment à l’Eglise le pouvoir de la prière de louange. Une louange qui est la prière de reconnaissance et d’action de grâce pour l’amour gratuit de Dieu. Il se peut que cette manière de prier ne plaise pas à d’aucuns, mais il est certain qu’elle s’insère pleinement dans la tradition biblique. Les Psaumes, par exemple: David qui dansait devant l’Arche de l’Alliance, plein de joie… Et s’il vous plaît, ne tombons pas dans l’attitude de chrétiens ayant le «complexe de Micol», qui avait honte de la manière dont David louait Dieu.

Jubilation, allégresse, joie sont le fruit de la même action de l’Esprit Saint! Le chrétien fait l’expérience de la joie dans son cœur ou bien alors il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. La joie de l’annonce de la Bonne Nouvelle de l’Evangile!

Dans la synagogue de Nazareth, Jésus lit le passage d’Isaïe. Je lis: «L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière; apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur» (Lc 4, 18-19). L’annonce joyeuse: il ne faut pas oublier cela. L’annonce joyeuse: l’annonce chrétienne est toujours joyeuse.

pho15936e10-213c-11e3-a3f1-80a8e69d72d7-805x453

 

Non classé