Aller au contenu principal

-Vivant !


Edito du 16 avril 2017.

« Ils sont finis les temps de la passion ! » nous dit la liturgie de pâques. Ils sont finis mais ils ont donc bien été… Nous l’avons suivi durant ce carême et plus particulièrement cette semaine sainte en nous donnant davantage à lui et à nos frères. Le Christ a réellement vécu sa passion.

Nous le méditions dans le chemin de la croix ce vendredi. Par sa passion, le Christ continue de rejoindre, jusqu’à la fin du monde, toutes les passions des hommes, toutes leurs souffrances, leurs échecs et leurs angoisses.

C’est cela pour nous, chrétiens, le chemin de la croix. Comme nous le rappelait, dès ses premiers mots, le pape François : « quand nous confessons un Christ sans Croix, nous ne sommes pas disciples du Seigneur : nous sommes mondains, nous sommes des Évêques, des Prêtres, des Cardinaux, des Papes, mais pas des disciples du Seigneur. » (Homélie aux cardinaux 14 mars 2013)

Nous confessons donc la croix sans laquelle nous vidons le sens même de la résurrection. Le Christ est venu briller dans les ténèbres « et les ténèbres ne l’ont pas arrêté. » (Cf. Jn I, 5) Il est venu jusqu’au bout de l’humanité. La croix est le signe « indélébile » de son amour sans limite.

Il est vivant, et désormais, sa lumière rejoint tout homme jusque dans les plus sombres bas-fonds de nos misères. Il est vivant. Rien de nos indigences ne l’ont effrayé. Il est vivant et tout homme peut maintenant voir le salut de Dieu !

Ainsi, plus nous contemplons le mystère de la croix du Seigneur, plus notre joie grandit à l’annonce de sa résurrection. « Il a aimé les siens jusqu’au bout » pour les illuminer désormais de sa vie. Plus rien ne nous fait peur puisque nous savons désormais que le Christ nous a précédé ! « Il est descendu aux enfers. » Notre regard est définitivement tourné vers l’avenir. « Il est assis à la droite du Père. »

C’est le chemin, du très bas à l’ascension, que le Seigneur nous invite à vivre ! Il y a eu le temps du carême. Ne nous arrêtons pas !!! Maintenant s’ouvre le temps pascal, le temps du passage. Il est temps d’avancer en fixant notre regard sur les réalités d’en haut !

Beau chemin à chacun ! Belles fêtes de la Résurrection !

Père Pascal

Non classé