Aller au contenu principal

-Vivre le Carême

LE CARÊME, C’EST QUOI ? QUELLES PROPOSITIONS PENDANT LE CARÊME ?

Le Carême est un chemin de conversion de quarante jours. Le dimanche des Rameaux et de la Passion du Christ introduit les chrétiens à ce qu’on appelle la Semaine Sainte. Le Carême n’a de sens que pour préparer les chrétiens à vivre en hommes nouveaux dans le Christ ressuscité !

Le Carême ! Réminiscences de pénitence et de privations pour les plus anciens, souvenirs de « bol de riz » pour les générations plus jeunes. Ou encore l’évocation d’un vocabulaire terne : « face de carême », « triste comme un vendredi de carême », « maigre comme un carême ». Ces expressions n’invitent pas à la joie !

Et pourtant… Tout grand événement se prépare longtemps à l’avance. Dans ce temps de marche vers la fête de Pâques, nos cœurs s’ouvrent pour se laisser convertir par la rencontre avec Jésus, Fils de Dieu.

Pourquoi 40 jours ?

Ce temps privilégié du Carême dure 40 jours (sans compter les dimanches), qui est la durée symbolique de l’accomplissement.
La durée du Carême fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise. Elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique.

Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Le Carême : prière, pénitence, partage

Le Carême est donc temps de conversion pour les chrétiens, une occasion dans l’année de se rapprocher de Dieu, de lui ressembler un peu plus. C’est le moment de se décentrer, quitter le superficiel, de s’ouvrir à l’autre, aux autres, à Dieu.

Quarante jours pour passer à l’être nouveau
Quarante jours pour prendre le chemin de Pâques
Quarante jours pour apprendre à ressusciter
Quarante jours pétris d’Evangile à la suite de Jésus, le Christ

Ces quarante jours reposent donc sur la prière, la pénitence et le partage.

La prière pendant ce temps peut prendre des formes très diverses, personnelles ou communautaires. Se retrouver pour prier la Liturgie des Heures en est une, en participant à des vêpres en fin de journée, ou à la prière des Laudes (le matin).
Les paroisses, fraternités, mouvements peuvent faire des propositions spécifiques à l’occasion du carême. Renseignez-vous localement.

La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure. la liturgie de l’Eglise pendant le Carême nous invite à mettre en valeur le rite pénitentiel. Il s’agit de regarder le Christ et de s’en remettre à sa miséricorde qui nous remet debout. Le carême est un moment privilégié pour s’approcher du sacrement du pardon.